5 Engrais naturels pour un potager BIO

Ça y est vos semis sont lancés depuis quelques semaines. Vos plantules se développent bien et vous espérez une belle récolte. Vous devez alors absolument leur donner de l’engrais. Celui-ci représente une chose très important si on veut avoir une belle production dans son potager. C’est d’autant plus important, quand vous cultivez en pot comme moi car les minéraux dont on besoin vos plantations s’épuisent rapidement. Il faut donc réapprovisionner souvent en minéraux.

Dans le commerce, vous trouverez un tas d’engrais chimiques ou alors naturels mais qui vous coûteront les yeux de la tête. Il est pourtant tout à fait possible d’utiliser de l’engrais naturels. Je vous donne 5 recettes pour faire votre propre engrais. A la fin de cet article, vous aurez un engrais bonus surprenant.

Engrais chimique: son impacte 

Son origine

Si depuis des siècles l’homme utilise des engrais, c’est toujours dans son obsession d’un rendement toujours plus grand . Pourtant jusqu’au milieu du XIXème siècle, les engrais étaient naturels. On enrichissait alors le sol avec des fumiers d’animaux et des déchets végétaux, c’est-à-dire du compost, etc.

Aucun d’entre eux ne contenaient de molécules chimiques élaborées industriellement. Mais du fait de l’augmentation de la population, il a fallu produire plus encore et du même coup trouver des solutions pour enrichir les sols.

Les engrais chimiques sont nés d’une erreur d’interprétation commise par un chimiste allemand, Justus von Liebig, parfois surnommé le Père de l’agriculture chimique. Lorsque celui-ci se rendit compte qu’il avait injustement jugée la cendre fertilisante, il était trop tard : l’engrais chimique était déjà devenu une mine d’or pour ses fabricants.

Une menace pour notre environnement qui nous touche indirectement

En effet, en contaminant et polluant les sols, nos nappe phréatiques s’en retrouvent polluées. Cette eau censée être si pure, se retrouve être toxique et nocive à la consommation. Ils sont donc responsables d’une pollution massive des sols et surtout de la  pollution des eaux souterraines, principaux réservoirs d’eau potable. Il existe trois principaux types d’engrais chimiques : les azotés, les phosphatés et les potasses. Ils apportent les éléments nutritifs dont les plantes ont besoin pour se développer et qui peuvent manquer dans les sols trop exploités.

Aujourd’hui, 66 % de la pollution de l’eau aux nitrates vient de l’activité agricole. Les nitrates étant très solubles dans l’eau, lorsqu’ils ne sont pas consommés par les plantes, s’infiltrent aisément dans le sol et atteignent progressivement les eaux souterraines. Avant les années 1950, la teneur en nitrates par litre d’eau n’excédait pas 1 mg. De nos jours, elle dépasse facilement les 50 mg/l, limite fixée par l’OMS pour considérer une eau comme étant potable.

Pollution aux nitrates : du sang bleu pour les nourrissons

Les nitrates en tant que tels ne sont pas dangereux pour la santé, mais ingérés par l’Homme, ils sont dégradés par une bactérie et se transforment en nitrites. Au-delà d’un certain seuil, ces nitrites peuvent empoisonner le sang en oxydant l’hémoglobine. Le fluide fixe alors mal l’oxygène et engendre des troubles respiratoires. On appelle cet empoisonnement la maladie bleue, ou la méthémoglobinémie. Les nourrissons y sont particulièrement sensibles.

Les phosphates quant à eux ne s’infiltrent pas dans les sols, mais jouent un grand rôle dans les cours d’eau.Ce composé émis en masse par les engrais dans l’environnement déséquilibre le bilan nutritif dans les eaux et provoque une prolifération d’algues. Les algues à la surface de l’eau empêchent la lumière du solaire d’atteindre le fond. C’est alors tout l’environnement aquatique qui est modifié, le milieu devenant anoxique, de nombreuses espèces disparaissent, au détriment d’autres. Modifiant ainsi tout un écosystème.

Les solutions naturelles 

L’engrais de peau de banane

engrais naturels

La peau de la banane bio représente 30 à 40% du fruit. Elles sont les fruits les plus consommés. Ce qui finalement fait une grande quantité de déchet que l’on peut utiliser.

Avant de mettre vos peaux de bananes, utilisez-les pour en faire de l’engrais naturels ! La peau de banane contient des minéraux essentiels au bon développement des plantes. Elle contient une part importante en protéines (riches en azote), du potassium, du phosphore, magnésium et du fer. Ces éléments sont très utile aux plantes pour former leurs fruits, augmenter leur résistance aux maladies, favoriser l’enracinement.

  • Mettez 1 à 2 peaux de banane dans 1 L d’eau
  • Laissez macérer pendant 2 jours à l’abri de la lumière sans y toucher
  • Utiliser cet engrais pour arroser vos plantes et mettez la peau qui reste dans votre composte.
  • Astuce en plus, avant de mettre les peaux à macérer, utilisez-les pour faire briller vos plantes vertes d’intérieurs en les frottant sur leurs feuilles.

L’engrais de marc de café

Le marc de café est utilisé dans presque tous les ménages. C’est encore un déchet que l’on peut réutiliser au lieu de le jeter. Le marc de café contient lui aussi des minéraux essentiels comme du potassium, azote, phosphore. En plus d’être mélangé au terreau ou jeté au compost, vous pouvez aussi l’utiliser comme engrais naturels liquide.engrais naturels

  • Dans un litre d’eau, laissez macérer le marc de café pendant 24 à 48 h dans une pièce fraîche.
  • Filtrez le liquide et arrosez vos plantes avec

Le purin d’ortie

engrais naturels

 

L’ortie, cette plante que nous n’aimons pas avoir dans nos jardins et qui pourtant regorge de bienfaits. Aussi bien pour la santé de l’être humain mais aussi pour les autres plantes car elle peut être utilisée comme engrais naturels.

  • Allez cueillir des orties et mettez les dans un récipient (surtout pas en métal)
  • Remplissez la bassine avec 1kg d’orties –>10 litre d’eau (il faut absolument respecter les proportions)
  • Laissez macérer 1 à 2 semaines en remuant tout les deux jours
  • Filtrez le tout et jetez au composte les restes d’orties
  • Diluez le dans l’eau d’arrosage (10%)

Le thé de vers

Celui-ci est moins facile à faire car il faut un lombricomposteur (un composteur qui utilisent des vers lombrics). Il représente un engrais très précieux et efficace car c’est le jus du composte. C’est donc un concentré de minéraux. Mais il faut savoir être patient car le thé ne se récupère pas directement. Il faut attendre un peu moins d’un an pour espérer en récolter.

  • Pour l’utiliser c’est simple, il faut le diluer dans l’eau d’arrosage (10%)

L’eau de cuisson

Alors que nous jetons des centaines voir des milliers de litres d’eau de cuissons chaque année. Nous pouvons la réutiliser de différentes manière. En engrais naturels notamment. Bien sur, il ne faut surtout pas saler l’eau. Vous pouvez utiliser l’eau de cuisson de tous vos légumes mais aussi de vos œufs.

 

 

 

Engrais bonus

J’ai encore un engrais à vous partager mais attention il est accessible seulement aux plus téméraire d’entre vous. Il s’agit de… l’URINE. Et oui, l’urine est un engrais naturellement riche en minéraux dont ont besoin nos plantations. Elle peut vraiment faire des miracles. Alors urinez dans un petit pot c’est pour la bonne cause et puis ça économise une chasse d’eau 😀

Engrais naturel à acheter

Si malgré tout vous souhaitez acheter votre engrais naturels, je vous conseille de vous fournir dans un magasin spécialisé en produits bio comme par exemple https://almagrownintown.fr/

ou d’autres boutiques en ligne comme greenweez, monpetitcoinvert,…

 

Donc allez-y, choisissez la recette qui vous réussi le mieux. D’ailleurs, si vous avez d’autres conseilles ou si vous avez déjà essayé un de ces engrais n’hésitez pas à m’en parler en commentaire. Je suis curieuse de connaître vos expériences. Si vous débutez en permaculture, je vous conseille de lire aussi cet article “5 associations de plantes en permacultures“.

Partager l’article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    27
    Partages
  • 27
  •  
  •  
  •  

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *