Comment bien démarrer sa transition capillaire naturelle


Débuter une transition capillaire n’est pas toujours simple. On ne sait pas toujours par où commencer. On se précipite sur les shampoings solides, sur le no poo pour détoxifier ses cheveux,… Puis on remarque qu’on est loin d’avoir une chevelure de rêve. Ils sont gras, sec, emmêlés, poisseux, … Ayant subis cette période de transition, je vous partage ici les astuces que j’aurai aimées avoir et qui vous éviteront tous ces désagréments.

Pourquoi mes cheveux sont poisseux ?

Je crois que c’est le plus gros inconvénient quand on débute les shampoings naturels. Les fameux cheveux poisseux même après les avoir bien lavés et rincés… Mais pourquoi on a ce résultat ? Tout simplement parce qu’après des années à avoir maltraité ton cuir chevelu, il faut d’abord qu’il se détoxifie de tout ce silicone et autres cochonneries que tu lui as administrés. Si tu as déjà  détoxifié tes cheveux et que tu as encore ce soucis, c’est soit parce qu’un composant du shampoing ne convient pas à tes cheveux soit parce que tu ne fais pas un dernier rinçage au vinaigre de cidre.


Démarche à suivre


Souvent, lorsqu’on début sa transition capillaire, on ne s’y connait pas trop. On sait qu’il faut arrêter les produits industriels mais on ne sait pas comment prendre soin de nos cheveux naturellement. Ce qui nous amène à faire des erreurs fatales qui nous font regretter d’avoir choisi les produits naturels.


Détoxifier son cuir chevelu


Pour détoxifier sa tignasse, il y a plusieurs moyens (que l’on peut même combiner à condition de bien savoir comment les utiliser).


Le No Poo

transition capillaire
La technique du No Poo fait peur quand on ne la connaît que de nom. Et pourtant, elle ne signifie pas avoir les cheveux sales pendant 1 mois (même si on peut utiliser cette méthode mais alors elle ne porte pas le nom de no poo mais de cure de sébum). Elle consiste plutôt à ne pas utiliser de shampoing quel-qu’il soit. A la place, on va utiliser des poudres lavantes comme les poudres ayurvédiques (rhassoul,…). Le but est de le faire pendant minimum 1 mois et d’espacer le plus possible les lavages. Tu dois aussi bien brosser tes cheveux matin et soir.


La Clarification


Au bicarbonate de soude:

Cette clarification là n’est pas a faire au quotidien. Elle a tendance à assécher les cheveux. Mais utilisée avec parcimonie, elle se montre très efficace. Elle décrasse tellement bien le cuir chevelu que tes cheveux pousseront plus vite. Voici comment faire; une petite cuillère a café de bicarbonate dans ton shampoing (naturel!). Rince avec 10% de vinaigre de cidre dilué dans de l’eau chaude. (A faire une fois par mois maximum).

transition capillaire


A l’argile:

Verte, blanche ou la meilleur MONTMORILLONITE (elle a un fort pouvoir d’absorption, détoxification et reminéralisation). Il te suffit de le mélanger avec de l’eau jusqu’à obtention d’une pâte que tu applique sur ton cuir chevelu. Laisse poser 15-20 min. Même si cette technique est plus douce. Elle est a faire toutes les 2 semaines maximum.


A toi de choisir celle qui te convient le mieux. Mais dans tous les cas, tu dois faire un masque hydratant après t’être lavés les cheveux pour bien les réhydrater.


Apprendre à connaître ses cheveux


La première chose à faire est de savoir analyser ses cheveux pour savoir ce qu’ils ont vraiment besoin. Et surtout, ce qu’ils n’ont pas du tout besoin. C’est pour quoi, une routine qui a très bien fonctionné sur quelqu’un d’autre peut être un vrai désastre sur toi et inversement.

transition capillaire
La Porosité des cheveux


En fonction de sa porosité, ta chevelure ne va pas avoir besoin des mêmes soins.

Les cheveux peu poreux

Ils auront besoin d’huile sèche qui pénètrent facilement car leurs écaillent sont fermées.

Les cheveux à porosité normale

Ils n’ont pas de soin particulier vous pouvez appliquer l’huile de votre choix.

Les cheveux très poreux

Ils ont les écaillent très ouvertes. Il leurs faudra un rinçage à l’acide (vinaigre de cidre) et privilégier les masques aux protéines. Et il faudra impérativement, seller l’hydratation de tes cheveux avec une huile ou une crème sans rinçage.


Cheveux secs ou déshydratés?


Encore un point important qu’il te faut savoir pour ne pas avoir de mauvaises surprises. Comment savoir si tes cheveux sont secs ? Ils le sont s’ils sont cassants, fourchus, effet paille,… Si par contre, ils sont électriques, ternes et rêches. Alors ils sont déshydratés et si tu trouve qu’ils ont tous ces symptômes alors ils sont secs et déshydratés car souvent quand ils sont secs ils sont aussi déshydratés. 

Voici une liste de produits que j’ai testé et que je recommande :

 


En conclusion


Pour démarrer:


1. Tu dois faire une clarification minimum 1 fois par mois. Pour optimiser tes chances, fais la détox No Poo d’un mois.
2. Ensuite, si tu as fait la détoxification aux plantes ayurvédiques continue de te laver les cheveux avec. C’est l’option la plus douce et la plus respectueuse pour tes cheveux. Sinon, opte pour un shampoing naturel liquide (en vrac si possible). Les shampoings solides ont tendance à irriter le cuir chevelu à cause de leur forte concentration en tensioactifs (c’est grâce à eux qu’ils sont solides).
3. Utilise un après shampoing après chaque lavage car si tu ne le fais pas tes cheveux s’emmêleront. Fais le même si tu n’as pas les cheveux qui s’emmêlent (en tout cas au début). Car le shampoing que tu utilisais avant, était bourrés de silicone qui avait pour but de lisser tes cheveux ce qui empêchait les nœuds.
4. Quand tes cheveux sont quasiment secs. Applique une huile végétale bio sur les longueurs pour seller l’hydratation. Je te recommande l’huile de brocoli. Elle va avoir le même effet que le silicone (lisser, diminuer les frisottis,…).
5. Brosse tes cheveux tous les matins et tous les soirs. Ça va activer la circulation de ton cuir chevelu, empêcher les nœuds et les débarrasser des cheveux, peaux mortes et poussières.
Petite astuce à chaque brossage, je les humidifie avec un hydrolat de lavande pour faciliter le passage de la brosse, enlever les épis, frisottis,…et les réhydrater.

 

Te voilà en possession de toutes les infos pour bien démarrer ta transition capillaire. Si tu as des questions n’hésite pas à me les poser en commentaires et si tu as une expériences à partager je serai aussi ravie de la découvrir ! 😀 je t’invite à découvrir mon articles “les perturbateurs endocriniens” pour savoir en quoi les cosmétiques industriels sont mauvais pour la santé et comment les reconnaître.

Partager l’article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    10
    Partages
  • 10
  •  
  •  
  •  

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *