Comment se débarrasser des bouteilles en plastique ?

L’eau, celle sans qui nous ne pourrions exister…

Elle est indispensable à notre survie bien plus que la nourriture d’ailleurs (même si elle aussi est indispensable bien-sur). Et pourtant, suivant son origine, elle représente une source de pollution énorme. Quand on entame une démarche zéro déchet, il est primordiale de supprimer les bouteilles en plastique. Chaque année, ce sont plus de neuf milliards de litres d’eau en bouteille qui sont consommés rien qu’en France. Il est pourtant extrêmement facile de se passer des bouteilles d’eau en plastique. Je vous invite à continuer la lecture de cet article pour découvrir quelles options s’offrent à vous.

Prise de conscience de l’impacte de l’eau en bouteille

bouteilles en plastique

En Belgique, 90% des bouteilles d’eau consommées sont en plastique. Il faudrait 129g de CO2 pour une bouteille d’un litre en PET.

Et puis, il faut produire ces bouteilles, transporter l’eau embouteillée par camion jusqu’aux points de ventes.

Sans parler de la quantité d’énergie pour les recyclées enfin celles qui le sont car la plupart ne le sont pas. Ce qui représente encore un bonne quantité de pollution en plus.

L’eau du robinet

L’eau du robinet se trouve être la solution la moins cher et la plus facile. En effet, elle serait 180 fois moins cher que l’eau en bouteilles. Le gros problème de l’eau du robinet c’est qu’elle contient une quantité assez importante de molécules et substances toxiques.

bouteilles en plastique

Elle est contaminée par :

  • les pesticides
  • les produits pharmaceutiques
  • métaux lourds
  • virus, bactéries, parasites
  • produits chimiques
  • dérivés de pétrole
  • nitrates
  • herbicide, pesticide
  • la rouille
  • le plomb
  • le chlore
  • radioactivités
  • tritium
  • microparticules de plastiques
  • Hormones des pilules

Ça peut faire peur mais l’eau en bouteille n’est pas beaucoup mieux.

Savez vous vraiment ce que vous buvez ?

Faut-il vraiment boire de l’eau minéralisée?

Contrairement à ce que l’on nous fait croire, le rôle de l’eau n’est pas de nous apporter des minéraux mais de nous hydrater et d’éliminer nos déchets qui sont filtrés par nos reins. Ce qui veut dire qu’il faut une eau faiblement minéralisée. Si on consomme un eau trop minéralisée, on va encrasser notre organisme et ça va provoquer des cristaux ce qui va empêcher notre corps d’éliminer correctement les déchets.

Du plastique dans l’eau potable

Voilà un des revers de la médaille de toute notre production de plastique. Le plus gros problème de l’eau en bouteille plastique hormis son impacte sur environnement, c’est la présence de plastique dans l’eau. Et oui, les emballages plastique transfèrent dans l’eau et même si les molécules de plastique sont présentent en très faible quantité, elles ont des effets cancérigènes et sont des perturbateurs endocriniens.

Pourquoi ne pas réutiliser les bouteilles en plastique?

La réutilisation de bouteille est dangereuse pour la santé car les fonds de bouteille favorisent l’apparition de bactéries et germes en tout genre. Selon une récente étude, on trouve, dans une bouteille réutilisée, 20 fois plus de bactéries que dans la gamelle d’un chien, et 100 fois plus que sur la cuvette des toilettes. Et ce n’est pas tout : 60% de ces bactéries seraient porteuses de maladies.

Autres produits toxiques

Le PET qui est le type de plastique le plus couramment utilisé pour les bouteilles en plastique, contient du plyéthylène téréphtalate qui est un produit chimique susceptible de relâcher du trioxyde d’antimoine. Si vous êtes exposé quotidiennement à ce produit, vous pouvez contracter une irritation des voies respiratoires ou de la peau. Chez la femme, il peut engendrer une augmentation des problèmes de menstruations et de fausses couches.

Cette eau contient elle aussi des pesticides et des résidus, révèle une étude de 60 millions de consommateurs et de la Fondation France Libertés. Les eaux en bouteilles ne sont au final pas aussi bonnes pour la santé que ce que l’on croit. D’ailleurs, elle contiendrait elle aussi tout les substances toxiques listées précédement car de plus en plus de nappes phréatiques, de cours d’eau,… sont contaminés par tout ce que l’on rejette dans la nature. Le traitement de ces eaux de bouteilles, pour être propre à notre consommation, n’est pas forcement mieux que celui pour l’eau du robinet au contraire. L’eau de bouteille serait moins contrôlée.

Les Solutions qui s’offrent à vous

Maintenant que vous savez à quoi vous en tenir en ce qui concerne l’impacte de notre consommation d’eau sur l’environnement ainsi que sur nous même. Vous devez presque faire un choix entre la peste et le choléra. Il est donc temps de vous parler des solutions pour votre santé ainsi que celle de la planète.

Les perles de céramiques et chardon de bois

Vous en avez peut-être déjà entendu parler. Ce sont les deux techniques de filtration de l’eau du robinet les plus connues dans le mouvement zéro déchet. Les perles sont 100% naturelles et  sont composées d’argile pure et de micro-organismes. Ce sont ces derniers qui vont purifier  l’eau, retirer le calcaire et le chlore ainsi que de nitrates, de nitrites et d’ammonium contenus dans l’eau. Contrairement au charbon, elles sont utilisables à vie. Je vous mets le lien ici pour vous en procurer.

L’autre option est le charbon en bois de chêne binchotan. En l’observant, vous pouvez voir qu’il est composé de petits trous qui le rendent poreux. Ces cavités, une fois qu’elles sont dans l’eau vont absorber et retenir les impuretés de l’eau (dont le chlore, le mercure, le benzène ), rééquilibrer le PH et ainsi éliminer le goût  désagréable de l’eau. En plus, ce charbon végétal relâche des minéraux essentiels à la santé de votre organisme (calcium, magnésium et fer). Il permettrait également de s’affranchir de certains résidus d’insecticides et d’herbicides ( par ex: endrines, lindane, methoxychlore..). Je vous mets le lien ici pour vous en procurer.

Le Berkey

Cette solution est beaucoup moins connue et pourtant elle est se trouve être la meilleure solution à tous les niveaux. Il s’agit d’un système de purification de l’eau très préforment à tel point qu’il permet de filtrer toutes les eaux douces ( croupies,pluies, rivières, lacs,…). Le Berkey est capable d’éliminer la totalité des substance toxiques présentent dans l’eau du robinet dont j’ai parlé plus haut (les virus, les bactéries pathogènes et autres parasites tout en élimant également les herbicides, pesticides, solvants organiques, détergents, mauvais goûts et odeurs,métaux lourds tels que le Cadmium, Chrome, Cuivre, Plomb, Mercure, Aluminium,…). Il est le système de purification idéal en cas d’urgence ou de désastre naturel, panne d’électricité, ouragan, inondation,  tremblement de terre… etc ou lorsque l’eau de distribution n’est plus disponible ou présente des risques sanitaires.

D’accord mais combien coûte-t-il ?

Vous vous en doutez bien ce petit bijou à un prix. Il coûte au alentour de 300€ minimum suivant le modèle que vous choisissez. Vous serez peut être retissant en voyant son coût mais c’est un investissement pour toute la vie. Ce qui vous sera très rentable car vous l’utiliserez quotidiennement et puis on dit que la santé n’a pas de prix alors vous pouvez bien offrir à votre corps et celui de votre famille ce beau cadeau. Voici le lien pour vous en procurer un.

En déplacement :

Utilisez une bouteilles d’eau réutilisable en Inox (pas de plastique).

Bouteilles en verre

Les bouteilles en verre pourraient être une option pour supprimer les déchets que représentent les bouteilles en plastique. Mais en réalité, la production des bouteilles en verre est beaucoup plus polluante que la production de bouteille en plastique. Ces bouteilles génèrent encore plus de CO2 à la production. Selon une étude de Bio Intelligence Service, commanditée par la firme Tetrapack, 325g de CO2 sont ainsi émis pour chaque bouteille d’un litre en verre que l’on produit.

Au transport aussi, les bouteilles en verre, étant plus lourdes, génèrent plus de CO2.

Après les avoir produites et transportées, il faut recycler ces bouteilles, ce qui consomme encore de l’énergie. D’ailleurs, une partie des bouteilles n’est tout simplement pas recyclée comme les bouteilles en plastique.

Il faudrait faire le calcule et voir si l’addition de pollution de la production des bouteilles et de leur dégradation sont plus élevé, égale ou toujours plus basse que celle des bouteilles en verre.

Tous ces facteurs contribuent à rendre l’impact écologique de l’eau en bouteille de 90 à plus de 1000 fois supérieur à l’eau du robinet, selon une étude de la Société suisse de l’industrie du gaz et des eaux (SSIGE).

L’autre point négatif c’est le prix qui est assez élevé. Cette option pourrait être une solution à court terme mais il vaut mieux l’éviter.

Pour finir

La consommation d’eau de bouteille (en Belgique) est en constante augmentation depuis 2012. Selon la Fédération Royale de l’Industrie des Eaux et Boissons rafraîchissantes (FIEB), les Belges ont consommé 1502 millions de litres d’eau embouteillée en 2017. Une augmentation de 17% en 5 ans.

Chaque minute, plus d’un million de bouteilles en plastique sont vendues dans le monde. Même si on a pas l’impression que la pollution nous touche directement, elle nous tue finalement à petit feu alors que nous fermons les yeux dessus.

J’espère que cet article vous à permis d’ouvrir les yeux sur le fléau qu’est ce déchet. Partagez cette info avec votre entourage, vos amis, soyons le plus nombreux possible à changer.

Dites moi en commentaire quelle option avez vous choisie ? 😀

Partager l’article
  •  
  •  
  •  
  • 2
  •  
    2
    Partages
  •  
    29
    Partages
  • 27
  •  
  •  
  • 2

Vous pourriez également aimer...

2 commentaires

  1. Claire a dit :

    Charbon pour nous mais encore eau en bouteille pour bébé 😔 mais je vais tester les perles de ceramiques me tente bien! On peut en trouver facilement je pense mais avez vous un endroit à me recommander pour me fournir ? Peut t’on cumuler les deux charbon et perles ? Merci pour l’article et votre retour a mes questions.

    1. Morgane De Wever a dit :

      C’est vrai quelles sont plus économiques 🙂 je vous ai mis les liens dans l’articles mais je vais vous les remettre ici vous pouvez en trouver dans les magasins bio et en ligne sur greenweez ou sebio ou kazidomi 😀

      oui vous pouvez les cumuler sans soucis.
      Avec plaisir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *