Aujourd’hui je vous écris un article un peu particulier car avec plusieurs blogueuses engagées pour l’environnement nous avons lancé un carnaval d’articles qui a pour but de sensibiliser à l’écologie. Nous avons donc toutes écrit un article sur le thème du zéro déchet et de la consommation responsable dans lequel on vous explique les conséquences et les solutions qu’ils existent pour y remédier. Vous trouverez aussi un ebook regroupant toutes ces solutions ainsi que les liens vers tous les articles (ci-dessous).
Pour ce carnaval, j’ai choisi de vous parler de notre impact sur les récifs coralliens. Je ne pense pas me tromper quand je dis que tout le monde à déjà entendu dire que la barrière de corail est menacée par le réchauffement climatique. Comme à peu près toutes les alertes concernant la planète, ce type d’information n’est pas vraiment pris au sérieux. Et surtout, on est pas assez informé sur le sujet pour vraiment prendre conscience de ce genre de nouvelles alarmantes. Donc si vous avez envie de découvrir en quoi le réchauffement climatique impacte les coraux, ne perds pas une miette de cet article !

L’impacte du réchauffement climatique

Les récifs coralliens ne sont pas seulement menacés, une grande partie est déjà anéantie. Les coraux forment des structure qui offrent abris et nourriture à ses habitants. Ils sont constitués d’algues microscopiques qui vivent à l’intérieur d’eux. Ces algues leurs donnent leur magnifique couleur et les nourrissent.

Récifs coralliens

Quand la température des océans augmente les algues meurent. Par conséquent, Ils perdent leur principale source de nourriture et blanchissent. Cette eau chaude les tues en l’espace de seulement quelques jours. La production excessive de dioxyde de carbone acidifie les mers. Aucun récif ne peut survivre à ces deux changement néfastes à la pollution. Sans coraux la faune et la flore périssent.

Entre 2016 et 2017, ce sont quelques milliers de km de coraux qui sont morts. La moitié des coraux des eaux peu profondes de notre planète n’existe déjà plus.

Les récifs coralliens couvrent moins d’1% de la surface des océans mais abritent 1/4 de toutes les espèces marines qui peuplent la terre.

La crème solaire

Considéré comme l’un des plus gros polluant de nos océans, la crème solaire contient du benzophènes (oxyde de zinc et dioxyde de titane). Cette molécule attaque et détruit les micros algues. Ce qui constitue un danger de plus pour les récifs coralliens.

D’après une étude publiée dans envirenmental health perspectives, il y aurait pas moins de 4000 tonnes de résidus de crème qui se déposent sur les coraux. Chaque année, ce sont 25 000 tonne de crème solaire qui sont déversées dans les océans du monde entier.

Chaque seconde, c’est 0,8L de crème qui se déverse dans les mers. Tout ça pour que 25% de la crème que l’on se met finisse dans l’eau 20 min après notre baignade.

Récifs coralliens

Ces substances chimiques ne tueraient pas seulement les micro algues des coraux. Elles s’attaqueraient aussi au phytoplancton qui est à la base des écosystèmes marin. Sans lui, la vie marine n’existerait pas.

Les requins

Récifs coralliens

Aussi étrange que cela puisse paraître, l’énorme baisse de la population des requins contribue elle aussi à la destruction des massifs coralliens. Ces prédateurs redoutables sont indispensables à la survie du corail car ils régulent la population des petits prédateurs qui se nourrissent d’herbivores comme le poisson perroquet. Celui-ci débarrasse les coraux d’algues envahissantes qui empêchent le corail malade de récupérer.

Quels solutions s’offrent à nous pour préserver les récifs coralliens ?

La solution qui est la plus à notre portée, c’est le changement de crème solaire. A ce jour malheureusement, il n’existe aucune crème qui soit à 100% biodégradable. Cependant, ce n’est pas une raison pour continuer à utiliser n’importe quelle crème du commerce. Des crème solaire bio et à 95% biodégradable existent et sont beaucoup moins polluantes.

Voici une liste des meilleure sur le marché

Les laboratoires biaritz
Alphanova
Biosolis

Pour les bébés :

Acorelle

Personnellement, j’ai testé la crème d’Acorelle pour bébé sur ma fille et c’est de loin la meilleure crème solaire pour bébé. Elle pénètre bien et est très agréable. Par contre le format est relativement petit pour un prix assez élevé. Donc je la conseille plutôt pour les tout petits sauf si le prix ne vous dérange pas bien sur. J’ai aussi essayé celle d’Alphanova. Je lai utilisée pour moi et ma fille. La texture est plus légère et elle ne blanchit pas la peau. Je les recommande toutes les deux. Les crèmes solaires des laboratoires biaritzs ont la réputation d’être super. Ce sera la prochaine sur la liste 😀

Vous avez aussi la possibilité d’en faire vous même

voici une recette:

  • 68,4g d’eau
  • 6g d’émulsifiant
  • 15g d’oxyde de zinc
  • 9g d’huile végétale de Karanja
  • 6g d’huile végétale de Germe de blé
  • 4g d’huile végétale de Coco
  • 6g d’huile végétale de Buriti
  • 15 gouttes d’huile essentielle de Lavande Vraie (optionnelle)
  • 0,6g (19 gouttes) de Cosgard
  1. Commencez par désinfecter les futurs contenants et le matériel que l’on aura besoinRécifs coralliens
  2. Pesez tous les ingrédients
  3. Mettez au bain marie, la phase A (huiles végétales et émulsifiant) et dans un autre bain-marie la phase B (l’eau)
  4. Quand l’émulsifiant a bien fondu et que les deux phases sont aux alentours des 70°, on ajoute la phase B (l’eau) petit à petit dans l’huile tout en mélangeant bien
  5. Sortez du feu la préparation
  6. Ajoutez l’oxyde petit à petit en mélangeant bien pour éviter les petits grumeaux blancs
  7. Une fois tout bien intégré et mélangé, on ajoute l’huile essentielle (si on veut en mettre, je répète c’est optionnel) et le conservateur (cosgard) et on mélange une dernière fois

Cette recette vient de Carnet green 😉

Petite info supplémentaire si vous avez du mal à choisir l’indice de votre crème solaire. Sachez que toutes les crèmes de 15 spf 30 spf ou 50 spf vous protègent avec la même intensité. C’est purement marketing.

Pour ce qui est du reste des menaces que subissent les coraux, c’est un ensembles de mauvaises habitudes à changer pour les protéger. C’est donc notre empreinte carbone qu’il faut réduire pour faire baisser la température des océans et réduire la pollution. Pour cela, je vous propose de réduire vos déchets petit à petit. Utilisez les transport en commun ou bien votre vélo. Réduisez votre consommation de viande. Consommez local.

J’espère que ce carnaval vous à appris pleins de choses et vous a permis de prendre conscience de notre impacte et surtout du fait que nous pouvons agir. N’hésitez pas à me dire en commentaire ce que vous en avez pensé ! 😀

LIENS DES ARTICLES des blogueuses participantes :

Partager l’article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages
  • 2
  •  
  •  
  •