permaculture

Qu’est ce que la Permaculture?

Voilà un sujet dont on entend de plus en plus parler. On sait que c’est une méthode pour mieux faire pousser ses légumes. Mais en général, on en sait pas beaucoup plus. Je vais vous révéler tous les secrets (ou presque) de la permaculture

Permaculture
Des salades qui poussent dans une jardinière

Mais alors qu’est-ce que c’est au juste cette méthode miracle ?

Son appellation vient de la contraction de”permanent” et “agriculture“. C’est une technique qui vise à produire des fruits, des legumes,.. toute l’année sans épuiser la terre.

Comme vous le savez (ou peut être pas d’ailleurs) la monoculture (la méthode d’agriculture qu’utilisent la plus part des agriculteurs) épuise les sols. La raison à cela, c’est le fait qu’une seule plante est cultivée en masse sur un immense terrain. Comme chaque plante a ses propres besoins en minéraux et comme elles ne rejettent pas les même dans le sol, il s’appauvrit. Alors que si on plante des végétaux qui sont complémentaires.Le sol reste bien riche.

C’est un des fondements de la permaculture. Celle-ci s’inspire de la nature, de l’écologie scientifique, des savoir-faire des peuples premiers et des paysans du monde entier.

La permaculture fait du jardinier un créateur et de son potager un écosystème en équilibre.

Quelques principes fondamentaux:

  1. Prendre la nature comme modèle
  2. Travailler avec la nature plutôt que contre elle
  3. Observer et s’adapter plutôt qu’essayer de tout contrôler
  4. Valoriser la diversité des espèces utilisées
  5. Transformer ses déchets en ressources
  6. Veiller à ce que chaque élément remplisse plusieurs fonctions (un point d’eau qui abrite des insectes fait pousser des plantes et sert de récupérateur d’eau de pluie pour arroser).

Permaculture
Des courgettes qui poussent au milieu des aromates

Agriculture mais pas que…

Mais la permaculture ne s’arrête pas là. C’est une sorte de façon de vivre qui s’applique à tout ce que l’homme fait. Ça va du choix de sa consommation d’énergie ( éolienne, hydraulique, solaire) au recyclage de ses déchets en passant par la préservation des espèces.

L’autosuffisance fait peur à ceux qui ont le pouvoir

Loin de moi l’idée de lancer dans un débat sur la théorie du complot mais il faut se l’avouer les grands bonnets de ce monde ne sont pas pour que les citoyens se mettent à créer leur petit chez eux quasi autonome.

Il préfèrent que nous continuons à croire qu’il n’y a que eux qui peuvent nous nourrir. En même temps, c’est logique. Si nous ne sommes plus consommateur, ils ont moins d’argent. Et ce genre de personne n’ont jamais assez d’argent.

C’est pourquoi nous avons notre rôle à jouer dans l’écologie en tant que consommateur.

Cultiver son jardin est un acte politique de légitime résistance.”

Pierre Rabhi
Permaculture

Pourquoi la permaculture est la meilleure façon de cultiver ?

Un rendement sans égale

On la vu plus haut, c’est une méthode qui est très respectueuse de la terre et des ses habitants. Mais a-t-elle vraiment un meilleur rendement ?

La réponse est OUI! Déjà parce que ce sont des graines saines qu’on utilise en permaculture (bio sans OGM). Les engrais sont naturels. Et pour affronter les maladies et les parasites, les plantes sont associées à d’autres pour se protéger.

Par exemple: la capucine attire à elle les pucerons. En la mettant à coté de vos légumes, ils ne s’y attaqueront pas .

Et pour prouver mes dires, voici les chiffres d’un producteur en permaculture. A Rouen, un jardinier amateur a fait pousser 300 kg de fruits et légumes en un an sur 50m².

Un gain de temps

En plus d’avoir un rendement alléchant. Cette méthode de culture permet un gain de temps une fois bien mis en place.

Certes l’installation d’un potager de permaculture peut mettre du temps. Il faut réfléchir à beaucoup de facteurs pour bien positionner ses plantes et bien les associer. Et comme souvent ce genre de jardin est fait avec de la récup. Il faut aussi du temps pour construire les jardinière.

Mais une fois tout ça finit, comme vous aurez construit un petit écosystème. Il n’aura pas besoin de beaucoup d’entretien. Même au niveau de l’arrosage. Car généralement, les cultures sont paillées ( le paillage permet de garder les pieds des plantes au frais et empêche l’évaporation).

Une porte ouverte aux nouvelles saveurs

Et oui, encore un miracle de la permaculture. En adoptant cette méthode pour votre potager. Vous découvrirez des anciennes variétés de fruits et légumes . Comme je l’ai dit plus haut, la diversité des plantes est importantes. Sachez que nous consommons 1% des 10 000 plantes que l’homme cultivent.

Elle vous permettra aussi de goûter les meilleurs légumes que vous aurez jamais mangés. La saveur d’une tomate bien mure que l’on mange instantanément après l’avoir cueillit n’a pas son égale même dans les magasins bio.

Vous apprenez aussi à manger de saison.

C’est donc un concept qui vise à créer des écosystèmes. Elle utilise les notions d’écologie, de paysage, d’agriculture biologique, d’agroécologie, de biométisme, d’éthique, de philosophie et de pédologie. En vue de permettre à l’homme une façon de vivre durable. C’est vers ce mode de vie que nous devons nous orienter. A nous d’avoir le déclic pour nous lancer.

Et vous que pensez-vous de la permaculture ? N’hésitez pas à me raconter vos expériences en commentaires ça m’intéresse 😀

Partager l’article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *